SL – Le voyage improbable

décembre 2, 2007

Wildo Hofmann – Marc Mohana

Filed under: Arts,Nites et Ziques — N°6 @ 1:47
Tags: , ,

071201-marc-mohana-wildo-hofmann.jpg

Passage malheureusement en coup de vent à la soirée planante organisée dans une structure assez fabuleuse signée Marc Mohana et baignant dans la musique stratosphérique de Wildo Hofmann. J’ai entendu prononcer le mot LSD quelque part (et oui, j’ai des grandes oreilles). Rassurons le lecteur, il ne s’agissait que d’une simple supposition concernant l’effet du spectacle « à l’intérieur de SL » et non d’une allusion à un quelconque et répréhensible trafic de stupéfiants. La précision a d’ailleurs été apportée aussitôt.

Beau, cool et convivial (BCC pour les intimes), et original aussi. Je suis content de pouvoir faire le lien avec un billet précédent concernant Tournicoton où je n’avais fait qu’évoquer ces deux artistes. Après la soirée bouées, on attend de voir la suite. Apparamment ce ne sont pas les idées qui manquent.

En attendant, je constate que pour les voyageurs, rôle que j’ai décidé de jouer pour l’instant dans cette extension de la RL, le plus difficile est de choisir entre toutes les sollicitations de plus en plus nombreuses.

Cependant, ce qui aujourd’hui me frappe, c’est cette barrière d’environ quarante à cinquante mille avatars présents simultanément qui ne semble pas être franchie depuis plusieurs mois. Cela peut paraître important, mais pas au regard du nombre de comptes ouverts. Il se pourrait que les limites de Second Life soient celles du nombre de personnes capables et décidées à s’investir dans cet environnement très particulier. Or ces créateurs et ces entrepreneurs ne sont pas en nombre illimités et ne disposent pas d’un temps illimité non plus. Second Life devenant le pré-carré d’un certain élitisme, avec des ilôts d’activité au milieu d’un vaste désert ? Je pense qu’on saura assez vite si le concept a atteind ses limites. Car que faire, si on ne crée pas ? Il n’y a pas de citoyenneté réelle possible au sens où on l’entend dans le monde physique et la disparition des casinos n’a fait qu’accentuer cette réalité. Quant à venir y faire de l’argent, les limites de l’Eldorado sont vites comprises par la plupart, un petit coup de TVA suffisant, par exemple, à donner un grand coup de balai. Et qui accepterait longtemps de venir gagner un salaire minable en subissant des contraintes similaires au monde physique ? Même l’amour du jeu de rôle a ses limites. Vous avez dit « laboratoire » ?

071201-marc-mohana-wildo-hofmann-2.jpg

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :