SL – Le voyage improbable

mars 25, 2008

TP LAG – mémoires d’un ange égaré

Filed under: Coups de coeur — N°6 @ 5:02

Puisque nous sommes aux anges, restons-le un instant encore. Par exemple en feuilletant (en effeuillant serait-on tenter de dire), ce blog dans lequel la narratrice donne à une expérience sur Second Life de la chair et un satiné d’une profonde sensualité. Le mettrez-vous dans la catégorie des blogs que vous auriez aimé écrire ? Moi ça me file une pointe de regret, mais qui trop embrasse, etc. Avant tout, ne boudons pas notre plaisir, plongeons, plongeons…

Cocoon a été créée par deux dames, deux femmes allemandes d’âge mûr. Elles ont fait un travail exceptionnel, non pas que l’île soit très spectaculaire, non, c’est beaucoup plus que cela. Cocoon est une île faite de bric et de broc, partagée entre des locataires bâtisseurs qui ont chacun apporté un petit univers, toujours fait avec goût, avec plaisir, avec un souci du bonheur et le résultat est un monde dans le monde, un monde fait de petits mondes différents, simplement reliés par une même atmosphère sereine et paisible. Sur Cocoon, tout est simple, accueillant, lent. Ce qui est exceptionnel, ce ne sont pas les prouesses graphiques, c’est simplement la magie de l’atmosphère, c’est la douce vibration, une aura de quiétude, l’air qu’on y respire qui enveloppe ma tête et me calme, me calme, calme mes doigts, mes mains, calme mon corps, calme mon angoisse. J’y ai rencontré très peu de gens, il y a très peu de monde sur Cocoon, peut-être une ou deux de temps en temps, rarement trois en même temps, et toutes les habitants que j’y ai rencontrés m’ont dit que je m’entendrais bien avec les deux fondatrices de Cocoon, mais je ne les ai jamais rencontrées. Je suis fière, très heureuse, qu’on puisse penser cela, même si je ne sais pas pourquoi, personne n’ayant pu m’en dire plus que « tu t’entendrais bien avec elles », mais qu’est ce que cela veut dire « s’entendre », sur Second Life ?

Un commentaire »

  1. Tiens, je n’avais jamais vu ce post auparavant… Dans la catégorie « coup de coeur » ça me va bien, on aurait pu dire : coup au coeur, ou encore : mal au coeur, ou encore : infarctus🙂

    Ca me fait toujours une drôle d’impression de me lire ailleurs que chez moi, comme si je n’étais pas l’auteur, comme si c’était Louisa qui parlait ou quelqu’un d’autre. Je me rassure en interprétant la chair de poule que cela provoque instantanément sur mes avant bras comme si mon texte me renvoyait intacte l’émotion que j’y ai mis, mes tripes que j’ai gerbées maintenant plus de cent fois sur le clavier… mais peut-être n’est-ce que narcissisme, et puis tant pis.

    Merci.

    Commentaire par Louisa Markova — juillet 24, 2008 @ 9:28 | Répondre


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :